Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche

Bourse en ligne:
bourse direct

binck.fr


CFD et Forex:
XTB courtier CFD-forex-crypto

Cryptomonnaie
coinbase cryptomonnaie ETH BTC LTC


Bourse virtuelle:




Défiscalisation


 

 

La période pour faire sa déclaration d’impôt en ligne ou sur papier touche bientôt à sa fin et beaucoup d’investisseurs en cryptomonnaies se posent sans doute la même question :

comment déclarer les revenus liés à mes investissements dans les cryptomonnaies ? Et à quel type d’impôt ces revenus sont-ils soumis ?

À partir de quand parle-t-on de gain en cryptomonnaies ?

D’abord, il faut savoir que les cryptomonnaies ont une existence légale à part entière depuis 2014. À ce titre, tous les gains qu’elles produisent doivent être déclarés aux impôts. Cependant, il convient de déterminer précisément la notion de gain. Effectivement, si vous investissez 1 000 € dans des cryptomonnaies, à partir de quand estime-t-on que vous avez gagné de l’argent ?

Heureusement, la législation est assez claire sur la question. Vous n’avez gagné de l’argent que si vous convertissez vos cryptomonnaies en euros et que vous récupérez une somme plus importante que votre investissement. Il convient donc de soustraire le total de votre investissement au total de vos retraits en euros pour connaître le montant à déclarer aux impôts.

 

 

 

faire des gains

 

Gains occasionnels ou gains réguliers ?

La législation des cryptomonnaies en est encore à ses balbutiements et un cabinet expert comptable pourrait vous être d’une grande aide si vous avez l’intention de réaliser des investissements importants et de faire des plus-values encore plus importantes. Effectivement, les règles évoluent en permanence et seuls des experts pourront vous permettre de déclarer vos gains liés aux cryptomonnaies de la manière la plus avantageuse possible.

Les gains occasionnels peuvent bénéficier de plusieurs régimes fiscaux. Ils peuvent être associés à l’impôt sur le revenu pour plus de simplicité. Cependant, ils peuvent aussi être associés à des BNC ou des biens meubles pour un impôt plus avantageux. Les gains réguliers sont, quant à eux, toujours estimés comme des BIC. Néanmoins, la limite entre revenus réguliers et revenus occasionnels n’est pas clairement définie et il est plus facile de se trouver dans l’un des deux extrêmes.

 

Le minage et les échanges

Si vos cryptomonnaies prennent de la valeur, vous n’êtes pas imposé dessus. Cependant, dès que vous les échangez, cela rentre dans le cadre d’une plus-value. Ainsi, même si vous échangez vos cryptomonnaies pour d’autres cryptomonnaies, vous bénéficiez de leur valeur augmentée depuis votre investissement. Vous devez donc déclarer vos gains.

Ceux qui minent des cryptomonnaies sont également concernés par cette question. Dès que vous fabriquez des cryptomonnaies, vous devez absolument déclarer la quantité créée en euros aux services des impôts. Toutes ces déclarations doivent être faites au titre de BNC. Certains choisissent de déclarer leurs revenus au sein de leur microentreprise pour regrouper les démarches. C’est légal tant que les cryptomonnaies ne représentent pas la majorité des gains de l’entreprise.