Apprendre à bien investir en Bourse avec Lobourse
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche
 

 

Investir en bourse comporte des risques, d’accord, mais une fois que cela a été dit, on peut commencer à réellement s’y intéresser, car il est possible d’investir en bourse en toute sérénité.

Oui, le risque est bon, ce n’est pas facile de dire ça dans notre pays, à l’heure du « principe de précaution » qui nous encadre, nous enferme, nous conditionne à un monde sans risque, mais pour avancer et sortir du lot du reste de la population, il faut savoir prendre de bons risques.

Le bon et le mauvais risque. Comme la bonne et la mauvaise dette, il y a une différence entre la prise de risque pour de mauvaise raison et la prise de risque calculé, pour préparer son avenir et ses gains futurs.

 

 

billets

 

billets et pièces

 

Bon ou mauvais risque ?

Le mauvais risque, en bourse, est souvent liée au niveau de l’effet de levier et aux actions spéculatives choisit, dans les 2 cas, c’est l’envie de gagner beaucoup et trop vite.

Gagner de l’argent en bourse est dans la plupart des cas, ce qui est recherché, surtout pour les personnes jeunes, ce qui est paradoxal, puisqu’un jeune aura plus de temps devant lui.

Mais avec cette approche et de faible moyen, on se retrouver très vite limité, car faire 10% par an la première année, c’est très bien, mais même sur 10 000 euros de capital, cela ne fait que 1000 euros de gain brut, pas de quoi changer de vie.

Très vite, on a envie de prendre plus de risque et plus de levier, puis tout bascule en moins-values, car trop de risque, tue la performance.

Dans l’investissement en bourse en toute sérénité, il faut être patient. Il faut appréhender ses premières années, surtout comme de l’apprentissage, augmenter son capital tous les mois avec l’argent que l’on arrive à mettre de côté, puis se forger une expérience.

 

Un long apprentissage

Au bout d’un dizaine d’année, et oui ce n’est pas très glamour l’investissement en bourse, on pourra diversifier une partie de son capital pour le long-terme, que l’on ne touche que très rarement, puis une autre partie pour le moyen-terme, en fonction des cycles de 6 mois à 1an et une autre partie plus spéculative, où l’on prendra quelques risques, qui seront tout de même calculés et sereins, à l’aide des années d’expériences acquises.

Des opportunités, il en arrive par cycle, louper un cycle, car vous êtes trop jeune et trop peu expérimenté et mieux que de tenter de l’attraper sans expérience.

J’étais trop jeune pour la bulle internet de 1995 à 2000, je l’ai regard passé, en même temps à cette époque, sortir du Lycée pour acheter un journal éco et faire des transactions à la banque, cela n’aurait pas été top. J’étais trop jeune pour la bulle financière de 2003 à 2007, je suis passé à côté par manque d’expérience et j’ai pris pas mal de pertes.

En revanche, j’étais prêt pour la hausse des marchés de 2010 à 2019, j’étais prêt pour le creux de 2020 du Covid et son rebond qui a suivis, puis j’étais prêt pour la hausse fulgurante des Crypto-monnaies de fin 2020 et début 2021.

Mon expérience acquise entre 2010 et 2019, m’a permis de très bien gérer les marchés actions et cryptos des 2 dernières années, j’ai réussi, avec sérénité, à accumuler des liquidités et des positions durant cette période, pour profiter au maximum des dernières hausses, s’en pour autant m’enflammer, en sachant que c’est beaucoup plus facile de tout perdre et que les gains se font, pas après pas.
Soyez patient, ne brûlez pas les étapes et ne commencez pas à investir par l’une de ces applications « trading facile », qui vous pousse à utiliser des effets de leviers sur des cryptos ou autre actions spéculatives.