Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche

Bourse en ligne:
bourse direct

binck.fr


CFD et Forex:
XTB courtier CFD-forex-crypto

Cryptomonnaie
coinbase cryptomonnaie ETH BTC LTC


Bourse virtuelle:




Défiscalisation


 

 

Optimiser ses investissements pour les débutants

Pas évident de savoir par où commencer lorsque l’on souhaite investir. Pour y voir plus clair, envisager ses placements en fonction du terme peut aider. Cela signifie se donner des objectifs. A court terme pour mobiliser son épargne, à moyen terme pour la sécurité et à long terme pour l’investissement locatif.

Commençons par le commencement

Investir à court terme, cela revient à se créer une épargne de sureté. Importante en cas de coup dur (la voiture qui vous lâche, des travaux urgents à réaliser) ou même pour planifier des projets comme l’aménagement d’une salle de bains ou l’installation d’une véranda par exemple.

 

 

 

 

 

argent

 

 

Les investissements à court terme sont intéressants car l’épargne est disponible immédiatement. Quand l’objectif de l’épargne est un achat ou des dépenses importantes, alors c’est vers ces placements qu’il faut se tourner. C’est le socle, la base des investissements, il faut donc cette base pour débuter.

Il s’agit du Livret A, dont le plafond est fixé à 22 950€, et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) dont le plafond est fixé à 12 000€. Deux solutions d’épargne rémunérées à hauteur de 0,75%.

C’est peu, mais ces solutions servent avant tout à pouvoir disposer de l’épargne lorsqu’on le souhaite et à créer un « coussin » de sécurité en cas de coup dur. Garder toujours quelques mois de salaire sur ce type de compte est sage.

 

Et ensuite ? L'assurance-vie

Outre l’épargne à court terme, il est conseillé de diversifier ses investissements. Cette diversification servira par ailleurs à une plus grande sécurité des placements. Ainsi, dans les placements à moyen terme, il est possible d’investir dans l’assurance-vie, dit « placement préféré des Français ».

Même si le fond en euros n’est pas très rémunérateur (1,8% en 2018), prendre date permet de profiter des avantages fiscaux après 8 ans.

Il est possible d’alimenter l’assurance avec des versements libres ou programmés. Pour améliorer le rendement de l’épargne, avec un horizon d’investissement suffisant, il est possible de se diversifier avec l’assurance-vie en unités de compte. Mais c’est plus risqué.

Les plans d’épargne entreprise peuvent également être intéressants, surtout dans le cas où l’entreprise propose des abondements généreux.

 

A long terme, l'investissement locatif et loutil du rachat de crédit

En tout premier investissement, la SCPI ou « pierre-papier » peut être tout indiquée car le ticket d’entrée est peu élevé (à partir de 1 000€) et ce mode permet de diversifier ses investissements. Il s’agit d’un placement long terme qui est d’autant plus rentable que la durée est longue, du fait de ses frais initiaux de placement à amortir.

Investir dans des places de parking est aussi une possibilité intéressante pour débuter dans l’investissement locatif. Dans ce cas il faudra bien choisir la localisation pour réussir cet investissement : l’extérieur des centres villes par exemple, pour éviter les prix élevés et à un endroit où la demande est forte pour éviter la vacance. Le rendement moyen peut se situer entre 6.75% et 7.72% dans les 10 communes franciliennes où les places sont les plus rentables selon une enquête du Parisien.

Enfin, si l’on est suffisamment aisé pour supporter imprévus et travaux et que l’on est bon gestionnaire, l’investissement locatif peut être intéressant. Surtout en ce moment car les taux  du crédit sont à des niveaux planchers, jamais emprunter n’a été aussi peu cher. Le taux moyen est de 1,15% sur 20 ans et même de 0,95% sur 15 ans. Et les bons profils peuvent espérer ce que l’on appelle le taux mini, réservé aux profils premiums : le taux sur 15 ans peut alors être de 0,46%, celui sur 20 ans de 0,58%.

Des taux qui peuvent être un levier pour effectuer des investissements complémentaires. Ainsi, effectuer un rachat de crédit en baissant le montant des mensualités de prêt permet de dégager un reste à vivre, et donc une capacité d’épargne que l’on peut réinvestir dans d’autres opérations.